12 comments for “Bandol à la une du JT de France 3 Toulon

  1. Nell - ceci n'est pas un pseudo - un diminutif de mon prénom
    02/10/2014 at 23 h 21 min

    Le mensonge n’a ni odeur ni goût…ou juste amer d’un tel comportement de la 1er adjointe. « Je…heu…nous ». Groupe ou prône le « je ». Dommage que certains n’osent pas travailler pour les bandolais et donc avec M. Joseph. L’influence de groupe ou la pression de groupe est l’influence exercée par un individu ou un groupe sur chacun de ses membres dont le résultat est d’imposer des normes dominantes en matière d’attitude et de comportement.
    Cette influence entraîne la modification des comportements, attitudes, croyances, opinions ou sentiments d’un individu ou d’un groupe suite au contact avec un autre individu ou groupe. Pour noter un tel effet d’influence, une quelconque relation doit exister entre ces entités. On distingue plusieurs types d’influences, dites typologies d’influence, telles que le conformisme, l’innovation et la soumission à l’autorité. Il existe également d’autres phénomènes qui peuvent s’expliquer en termes d’influence sociale comme la résistance qui s’oppose aux phénomènes précédents. Conclusion…il est encore temps de réfléchir…pour les bandolais.
    L’influence sociale (du groupe) couvre un champ très vaste. Les phénomènes étudiés peuvent être observés au quotidien.
    « Politique » ceci semble loin d’être une forme quelconque de la politique mais plus proche du « concept ».

    • jean-paul jambon
      03/10/2014 at 7 h 46 min

      Nell, (que je connais bien et dont je ne partage pas forcément l’avis)….et tous les autres

      j’ai voulu après 18 ans de vie à Bandol m’interesser à la vie politique bandolaise lors des dernières élections et leurs derniers développements.
      j’avoue ne pas en etre déçu (!)
      j’avoue aussi que mes engagements auprès des plus démunis me semble plus utiles
      aussi est ce là ma dernière intervention dans qq blog bandolais que ce soit
      je retourne a ces seuls engagements en laissant tout ce magma bandolais continuer sa vie
      a propos, j’ai démissionné du CA du CCAS, ne voulant pas que la Fondation que je représente puisse pâtir d’une quelconque façon de ces conflits .
      mon dernier avis ?:
      oui, ils sont tous devenus fous….

    • etienne
      03/10/2014 at 11 h 42 min

      Comme dab, bien vue Nell. Restez comme vous êtes et ne vous laissez pas influencer par ceux qui utilisent leur nom. Libre à eux bien sur, s’ils y trouvent un interet. Libre à nous d’utiliser pseudo ou prénom, tant que nos propos restent dans une ligne légale et définis par Mr. Lerat dans ses mentions légales.
      Pour moi l’essentiel est dans le fond des commentaires et non de savoir s’il sagit d’un homme ou d’une femme, s’il est riche ou pauvre, noir ou blanc, juif ou chrétien, etc. l’âge du commentateur m’importe peu aussi . Bref que le fond ! et pas la forme susceptible de réveiller préjugés et idées reçues.
      J’ai eus la chance de vous rencontrer récemment, par hasard et vous ai félicité de vive voix pour votre excellent billet : « le silence »
      J’ai bien ri aussi sur votre « j’aime , j’aime pas » bien plaçé sur certains commentaires.
      Nous avons un point commun,celui d’avoir apprécié le chef d’oeuvre « Amelie Poulain »
      Tiens, à vous lire , je parierai que vous avez fait des études en psychologie et en sociologie, doublé d’une sérieuse expérience dans ces domaines.
      Je n’attends pas de réponse ici. La vie privée de chacun est sacrée.

  2. Jean-Marie Lagnat
    03/10/2014 at 0 h 00 min

    Ce qui ne convient pas à la 1ère adjointe c’est d’être 1ère adjointe et non le Maire.

    Voila où est le réel blocage.

    Si le groupe B ne passait pas son temps à tenter de déstabiliser le maire afin qu’il démissionne, nous n’en serions pas là.

    Ces couacs ont eu toutefois le mérite de mettre au grand jour les réelles intentions de ce groupe B et du peu d’intérêt qu’il porte aux bandolais.

    Sans parler des manipulations six-fouriennes et sanaryennes qui sont derrière cela. C’est bien le député Vialatte qui avait déclaré au lendemain des élections municipales de mars dernier que l’UMP avait perdu Bandol alors qu’il soutenait la 1ère adjointe. Dans son esprit, l’alliance avec un maire UDI et le fait que sa candidate UMP était arrivée en seconde position était un échec !!! (http://telexvar.com/infos/2014/04/interview-j-vialatte-campagne-violente/42548). Certes, il aurait préféré une alliance UDI-UMP avec le candidat UMP en position de maire mais les bandolais en donnant une courte avance à la liste UDI de monsieur Joseph en avaient décidé autrement car ils savaient que le risque avec un maire UMP sous la houlette de ce député allait conduire Bandol à devenir une banlieue de TPM.

    Je donne plus cher de la côte de popularité de la 1ère adjointe. Il n’y a qu’à aller discuter avec les uns et les autres sur le port. Elle doit être au même niveau que Hollande, c’est à dire à -15% de satisfaits.

    Le retour aux urnes permettrait de la faire disparaître avec sa troupe complètement de la vie politique bandolaise. C’est tout ce qu’elle mérite avec un tel comportement irrespectueux et anti-démocratique.

  3. 03/10/2014 at 0 h 35 min

    Chère Nell,
    un diminutif de prénom pour signer un commentaire public sur un blog en lieu et place d’un nom et prénom identifiable, ça s’appelle un pseudo…

    Ca peut parfaitement s’utiliser, et j’ai fait en mon temps plusieurs articles sur mon propre blog autour de cette question (et avec ma propre politique d’acceptation des identités claires ou pseudonymisées). Le mieux est encore comme souvent de relire deux articles d’une référence sur le sujet du pseudonymat, chez Maître Eolas, saine lecture s’il en est :
    http://www.maitre-eolas.fr/post/2006/06/27/377-pourquoi-mon-anonymat
    et
    http://www.maitre-eolas.fr/post/2011/09/15/Anonymat-et-expertise

    Mais par pitié arrêtons d’écrire des choses inverses à la réalité des faits en pensant que le seul fait de les écrire les rendra vraies. Je sais que c’est furieusement tendance, et en particulier en contexte de discussion autour de la politique que de croire à l’affirmation auto-réalisatrice, mais un pseudo c’est un pseudo… Comme 99% des lecteurs de ce blog, je ne sais pas qui est Nell et n’ai aucun indice me permettant de rattacher ce diminutif à une identité : Nell est un pseudo.

  4. GARRIDO
    03/10/2014 at 1 h 51 min

    Monsieur METEY, j’ai lu vos liens et partage votre analyse. J’ai prévu de retrouver Monsieur DEMORY autour d’un café et vous invite cordialement, entre personnes physiques 😉

    • Véronique
      03/10/2014 at 10 h 50 min

      ….. entre personnes physique 😉 pour faire de la propagande en faveur de la 1ère adjointe.

      Une telle rencontre se résume à cela quand on ne veut pas répondre aux questions des blogueurs du blog sur lequel on vient écrire.

  5. Nell.
    03/10/2014 at 10 h 57 min

    Entre « personnes physiques » mais M. Garrido voici la définition du terme…étonnant de votre part (il me semble, sauf si erreur sur la personne…avoir lu « notaire de la république » !!!! Si je fais erreur sur la personne, je profite immédiatement pour vous faire part de toutes mes excuses…les plus plates).

    Définition : Définition de Personne physique (Droit civil / droit public)

    Une personne physique est un être humain doté de la personnalité juridique et qui a, à ce titre, des droits et obligations envers d’autres personnes et le reste de la société.

    Une personne physique doit être majeur (ou émancipé) et ne pas être sous tutelle ou curatelle pour pouvoir jouir pleinement de sa capacité juridique.

    🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂

    M. Metey. je ne manquerai de vous répondre (lorsque le temps me le permettra)
    Nell.

    • etienne
      03/10/2014 at 12 h 14 min

      Ah ben çà alors, vous me l’avez soufflé de la bouche, Nell. J’allais le dire de façon différente. Ce juriste me surprend un peu plus chaque jour. Il n’a échappé à personne que ni lui, ni Mr. Mettey, ni Mr.Demory n’étaient des personnes morales.
      Par contre étant aussi une personne physique j’aimerai être aussi invité à cette réunion secrète, pour avoir enfin la réponse à la question que je lui ai posé publiquement suite à sa déclaration sibylline. je lui donne la définition, car je commence à me demander s’il avait compris le sens de ce mot .
      Sibyllin = énigmatique et obscur.
      Je finirai par dire à Maître Garrido (ça vous va comme ça ? perso je trouve cela plus adapté que Monsieur le Notaire de la République), que pour inviter à boire un café le mail ou le tel me parait plus adapté que l’espace d’un blog.
      Enfin, bon , c’est vous qui voyez … On dit que le ridicule ne tue pas …

  6. Nathalie Caune
    03/10/2014 at 12 h 45 min

    Pour se rencontrer entre « personnes physiques » autour d’un verre, il y a toujours les rencontres du Web bandolais,tous les 3eme Mardi du mois, initiées voici… quoi ? 6 ans, par Fred, et qui se perpétuent malgré l’arrêt de Bandolais.fr
    et dont les rdv sont à à suivre sur la page Facebook de Web bandolais https://www.facebook.com/pages/Web-bandolais/755285751172847?ref=hl 😉

    • GARRIDO
      03/10/2014 at 22 h 05 min

      Nell, merci de me transmettre votre savoir sur la notion de personne juridique.
      Je partage votre humour 😉
      Etienne le plus simple pour le café est de me joindre par mail : laurent.garrido@bandol.fr.
      Merci Madame N. CAUNE, je viendrai avec plaisir à la prochaine rencontre du web Bandolais, je suis plus à l’aise en discutant avec des personnes physiques 🙂
      Merci Monsieur J.PJambon, pour votre intervention, je vais suivre votre exemple.
      Bonne soirée à tous.

    • etienne
      04/10/2014 at 17 h 56 min

      Aie aie aie … Plus vous intervenez, Maître Garrido, plus je suis inquiet.
      En droit, on ne dit pas « la notion de personne juridique » mais : « La personnalité juridique ».

      Humour de Nell et de moi_même ? oui je crois bien , y compris pour le café, Maître.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.