4 comments for “Bandol se dirige vers un retour aux urnes

  1. Véronique
    16/07/2015 at 17 h 50 min

    Parfait, ça va permettre de purger ce système politico-politicien où ceux qui oeuvrent uniquement pour leurs intérêts personnels et leurs ambitions personnelles vont être renvoyés dans leur chaumière et surtout de SANCTIONNER tous ceux qui ont rejeté le budget, qui à cause de leur irresponsabilité ont conduit à une situation de blocage qui a conduit le Préfet à augmenter de 8,3% nos impôts.

    Que les groupes Palix et Quilici soient sanctionnés pour leur trahison des bandolais.

    • Guy ROBERT
      17/07/2015 at 7 h 06 min

      Bonjour Véronique,le mot TRAHISON est très bien choisi!Il faut les faire sortir définitivement de la vie Bandolaise!

  2. Martine
    16/07/2015 at 19 h 59 min

    ENFIN il est temps effectivement qu’un retour aux urnes ait lieu. Et que les politiques politiciens soient sanctionnés. Pourvu que les Bandolais ne repartent pas sur ce tandem. Le budget et toute les histoires parallèles « je veux déposer une gerbe » « je veux monter sur le bateau ». Bandol doit tourner cette page et ce climat terrible pour les Bandolais.

  3. Jean SARRAT
    17/07/2015 at 10 h 47 min

    Depuis que je prône un retour aux urnes (faisant partie des tous premiers qui le réclamaient) je suis satisfait et en même temps embarrassé. Pour chacune des listes qui se proposeront aux suffrages, il va falloir être très très vigilant sur leur composition. L’expérience que nous venons de vivre prouve l’importance des colistiers. On peut prévoir la difficulté de choix pour chaque tête de liste, pour celles et ceux, qui ont œuvré pendant ces quelques mois. . A celles et ceux déjà pressenties ( colistiers), sur les listes déjà supposées on peut déjà prévoir, l’infiltration d’ambitions de « nouveaux arrivants » aux dents longues considérant Bandol comme le rivage d’une terre d’Amérique du Sud peuplée d’Indiens sans malice échangeant leurs émeraudes contre du verre taillé. Ceci me conduira à prendre le risque de privilégier le candidat « paysse » plutôt que le phraseur venu d’ailleurs qui a tout vu. A cet élément de choix PERSONNEL, j’y ajouterai l’engagement de la tête de liste d’un refus d’accord toxique de 2ième tour et dans la lecture de son programme, l’utilisation de l’outil démocratique de contrôle et de remise en cause:
    1 vote annuel à bulletin secret sur un point essentiel du programme.
    Je ne cherche pas à guider dans les choix, j’essaie simplement d’alerter les candidats sur une évolution des mentalités suite à l’expérience que nous venons TOUS de vivre, expérience unique dont Bandol connaitra des difficultés MAIS EN SORTIRA.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.