Chiffres clés 2014, statistiques de la culture

Share

Chiffres clés 2014, statistiques de la culture,
paraîtra le 2 avril prochain en librairie

Décliner la culture en chiffres permet de prendre la mesure de sa richesse,
celle de la création, de l’offre artistique et de la diversité des pratiques
artistiques et culturelles en France. Ainsi, l’ouvrage met en lumière les 62
millions de visiteurs de musées en France, les quelque 1 000
représentations lyriques qui attirent plus d’1,4 million de spectateurs par
saison, ou encore les 16 000 lieux de lecture publique.
Mais la culture, c’est aussi 40 milliards d’euros de valeur ajoutée « directe »
selon les indicateurs resserrés établis au niveau européen, 57,8 Md€ selon
la récente étude conjointe IGAC/IGF et de multiples activités économiques,
dont certaines s’exportent très bien (jeux vidéo, marché de l’art, etc.)

Le ministère de la Culture vient de rendre publique une étude sur les dépenses culturelles des collectivités territoriales. Cette étude est réalisée régulièrement – la dernière date de 2006 – et elle porte sur les dépenses 2010.
Ce rapport très précis fait le point sur les dépenses des trois niveaux de collectivités (bloc communal, départements et régions). Il constate que tous niveaux confondus, les collectivités ont dépensé 7,5 milliards d’euros pour la culture (soit 119 euros par habitant). Cela représente une augmentation de 2,3 % par an en moyenne, ou de 0,8% par an en tenant compte de l’inflation.
La plus grande part de cet effort est réalisée par le bloc communal : sur le total de 7,5 milliards de dépenses culturelles, il en réalise à lui seul 5,7 milliards, soit 76 %. À côté, les dépenses culturelles des départements (1,4 milliard) et des régions (662 millions) semblent presque dérisoires.
Au sein du bloc communal, la répartition entre communes et EPCI est inégale : les communes (de plus de 10 000 habitants) prennent la plus large part à l’effort (4,6 milliards d’euros), quand les EPCI consacrent 1,1 milliard à la culture. Les communes ont consacré en 2010 8,2 % de leur budget, soit 152 euros par habitants, à la culture. Toutefois, l’étude note que les dépenses des communes ont décru entre 2006 et 2010. Cette baisse est due aux transferts de compétences vers les EPCI.
Côté intercommunalités justement, il y a là encore d’importantes disparités entre types d’EPCI. Le rapport note que ce sont les communautés urbaines qui font le moins d’effort en la matière : « Dotées en moyenne d’un budget de 6 à 7 fois plus important que les communautés d’agglomération (CA), les communautés urbaines (CU) apparaissent pourtant mobiliser des volumes de crédits culturels comparables à ceux des CA (autour de 6 millions d’euros en moyenne). Leur effort culturel est de ce fait particulièrement bas (1,5% de leur budget et 14,7 euros par habitant) même si la masse de crédits gérés par chaque CU peut être importante. »

Télécharger les statistiques du ministèreCULTURE CHIFFRES clic sue l’image

 

Share

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.