28 comments for “Prochain conseil municipal vendredi 26 septembre 2014

  1. muriel anguenot
    23/09/2014 at 22 h 20 min

    30 délibérations … enfin , il y en a 15 quasi identiques …

    noyer en 26 éme position le changement de CCSSB en agglomération , ça me choque un peu . ce sera la premiére fois que l on en parlera au conseil municipal de Bandol et sans doute la derniére avant 2015 ?
    j ‘éspére au moins que serons  » évoqués  » les couts induits pour la commune , les transferts de compétences ET de personnels , l impact sur nos impots si les dotations de l ‘état sont réduites dans les proportions annoncées ( peau de chagrin ) , et que le monde merveilleux de bisounours présenté en conseil communautaire par le bureau d études sera remis a la sauce  » vie réelle  » .
    ils ont sorti d un chapeau de magicien une pénalité de 500 000 euros tout rond si on n acceptait pas de passer illico en agglo .
    bien sur qu il faut passer en agglo , tout le monde le sait . mais pas sous la menace ( vous allez perdre 500 000 euros ! ) et pas sans exposé clair des couts possibles pour les bandolais .
    j espére que vous , mesdames et messieurs les conseillers communautaires , vous avez posé les bonnes questions , et qu’aucune n est restée sans réponse ….

    signer un chéque en blanc par les temps qui courent , ça s apparenterait a de l’amateurisme . soyons sérieux , personne ne le ferait avec son chéquier perso , ne le faites pas avec notre chéquier commun !

  2. Gerard DEMORY
    23/09/2014 at 22 h 43 min

    D’autant que, comme je l’écris sur l’autre blog (BB), le chéque pré-rempli à signer est arrivé sans qu’aucune information préalable depuis des mois au conseil municipal de BANDOL, n’ait été donnée sur SSB …..si on excepte le débat houleux sur la motion relative à la liberté d’expression et au droit des minorités (désormais au Conseil communautaire les minorité sont estampillées officiellement, c’est pas une étoile de couleur ou une crécelle de lépreux (sans micro évidemment) mais on n’en n’est pas loin!) .
    Ça s’appelle une démocratie participative dans le silence…..

  3. p.ponge
    23/09/2014 at 23 h 06 min

    Démocratie participative, dites vous? silence radio ,nous ne savons rien, ni sur la mairie et encore moins sur la CCSB, alors que nous avons une vice Présidente,a priori muette.
    Nous sommes loin de son beau discours de candidature.

  4. Garrido
    23/09/2014 at 23 h 34 min

    Monsieur le Vice Procureur,
    Vous vous essoufflez.
    Il serait peut être temps de revenir aux raisons des blocages dans notre commune, qui effectivement paralysent tous les débats! A bandol, et ailleurs !
    Votre bien dévoué.
    Laurent Garrido

    • Véronique
      24/09/2014 at 8 h 56 min

      Monsieur Garrido, tous les bandolais savent désormais que sans l’équipe B, il n’y aurait plus de blocages et que les affaires communales pourrait avancer comme nous le souhaitons.

    • R Torgou
      24/09/2014 at 9 h 23 min

      Elles sont parfaitement connues des Bandolais ces raisons.

      « Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire.  » Alors, monsieur Garrido, par respect pour Jaures et pour les Bandolais, nous attendons votre vérité sur les raisons de ces blocages. Jusqu’ici votre comportement politique laisse à penser que vous en êtes l’un des rouages. Quant à celui de votre groupe, il semble avoir oublié l’essentiel et paraît bien destructeur vis-à-vis de la commune. Même si je ne partage pas du tout votre façon d’aborder la politique municipale, je suis ravi de vous lire sur ce Blog.

      Bien à vous.

    • etienne
      24/09/2014 at 12 h 05 min

      Mr Garrido, vous en dites trop ou pas assez. Qui d’après vous, crée des blocages et paralyse tous les débats ? Votre déclaration sibylline n’éclaire pas les bandolais.
      Dans l’attente de votre réponse, (surement très attendue) , je vous souhaite une très bonne journée.

    • Jean SARRAT
      24/09/2014 at 14 h 27 min

      Monsieur GARRIDO,
      Puisque la possibilité de vous exprimer par le retrait de votre délégation vous est permise, j’aimerai connaitre la signification de cette partie de votre déclaration dans Var Matin le 9 Aout 2014:
      « …clairement c’est ma prise de parole…… Même si, j’avais déjà eu l’occasion de faire part au Maire de certaines réserves, d’ordre juridique »
      Qu’entendez- vous par cette dernière phrase, intégralement reproduite, lorsque vous évoquez vos réserves d’ordre juridique?

      De plus, et là mon commentaire ne s’adresse pas spécialement à vous mais à tous les membres du Conseil Municipal, considérant:
      – La situation actuelle dans laquelle Bandol se trouve avec toutes les conséquences que tout le monde connait (blocages divers, communication interne entre Elus, paralysie de projets etc…)
      – Qu’au 1er tour en Mars 2014 votre groupe a réalisé 20.03% donc 79.97% de Bandolais insatisfaits (à l’intérieur duquel on retrouve les 20.14% d’électeurs de Monsieur Joseph), le groupe de Monsieur Joseph 20.14% soit 79.86% d’insatisfaits ( à l’intérieur duquel on retrouve vos 20.03%) et Monsieur Palix 30.41% soit 69.59% d’insatisfaits (à l’intérieur duquel sans s’additionner et se rejoindre puisque mésentente, on retrouve les 1ers et seconds cités).
      Ne serait-il pas judicieux, au lieu d’imaginer des scenarii de mises en minorité pour une réélection en interne, faire qu’un groupe COMPLET démissionne du Conseil Municipal, entrainant l’éclatement du Conseil pour une nouvelle élection devant les électeurs Bandolais?
      Ceci aurait l’avantage, pour chacune des listes, d’éviter les mêmes erreurs. L’avantage pour l’électeur, compte tenu de l’expérience qu’il vient de vivre pendant 5-6 mois, de faire un choix éclairé peut-être vers une nouvelle recomposition.
      Qu’en pensent nos sages intervenants de Bandolweb?

    • Véronique
      24/09/2014 at 16 h 00 min

      Bonne idée monsieur Sarrat. De nouvelles élections permettraient d’éliminer définitivement l’équipe B de la vie politique bandolaise mais là on peut toujours rêver d’une démission de cette équipe B. Ils sont trop accrochés au pouvoir.

    • etienne
      24/09/2014 at 21 h 12 min

      L’analyse de Jean Sarrat me semble la bonne. A l’instar du Président, en désaffection grave des français, qui devra probablement dissoudre l’assemblée et revenir devant les électeurs avant la fin de son mandat, la situation de nos élus locaux me parait très similaires.
      Il y a aussi l’espoir de plus en plus partagé et attendu (y compris par ses opposants politiques) sur le recours en invalidation des dernières élections municipales, porté au niveau du Conseil d’Etat par le FN.
      A ce propos , j’en profite pour informer sur le fait (rare) que les différentes plaintes déposées par Mr Ponge auprès du commissariat de police de Sanary, ont été jugées recevables et transmises auprès du Procureur de Toulon. Il y aura donc une instruction, commissaire de police judiciaire en un premier temps, puis juge d’instruction avant procès.
      Les auteurs de dénonciations calomnieuses, ainsi que diffamation et révélation de vie privée disposent encore d’un délai pour préparer leurs défenses et trouver un bon avocat.

      Mr. Garrido, Allo, Allo … Mr Garrido , Allo, Allo … il va falloir que je fasse combien d’intermèdes pour que vous vous décidiez à répondre aux questions qui vous ont été posé, suite à votre déclaration ?

      Pas de réponse vous discrédite.

  5. Jean-Marie Lagnat
    24/09/2014 at 0 h 38 min

    Une nouveau conseil municipal. Du dernier, on s’en rappelle encore, surtout avec une 1ère adjointe qui par son comportement a dévoilé à tous les bandolais que ce qui la préoccupait le plus c’était son avenir politique plutôt de défendre l’intérêt de bandol et des Bandolais ou de préserver la liberté d’expression. Nous avons découvert une équipe B dont la seule intention, 4 mois après les élections, était de mettre dans l’embarras et en minorité le maire afin de prendre probablement sa place. Une équipe B (arrivée en 3ème position des dernières élections municipales) qui a trahit les bandolais. Où sont les belles promesses de campagne ? Où est la démocratie participative tant annoncée dont la 1ère adjointe faisait l’éloge à la manière de Ségolène Royal ? Aujourd’hui, nous assistons à un silence radio tant au niveau de ce qu’il se passe à la CCSSB que sur la condamnation du comportement d’un président de communauté de commune dont le comportement fut inacceptable.
    Que nous réserve cette fois-ci notre 1ère adjointe et cette équipe B ?
    Au lieu de s’acharner à vouloir être calife à la place du calife, de se donner en spectacle ou de jouer à la star devant les objectifs des photographes de Var Matin, elle ferait mieux de se mettre au travail et de travailler, avec son équipe B, pour Bandol et les bandolais.

  6. jean-paul jambon
    24/09/2014 at 8 h 23 min

    sans en savoir plus que ce que je lis,
    je constate10 délibérations pour des apports en garantie de la commune pour des logements à prets sociaux (PLAI, PLUS)dans des opérations privées, logements dont la commune serait réservataire sans doute ?
    c’est mieux que rien et marque la volonté de réduire la dépendance aux pénalités SRU
    on est pourtant loin, très loin du compte,et ce n’est pas par ces petites touches que l’on avancera, mais en la matière peut on seulement faire reproche aux élus d’etre très (trop) dépendants des avis des citoyens ?
    accepter de gouverner c’est aussi l’acceptation du droit (ou du devoir) de ne pas aller dans le sens du vent .

    quand aux manques d’informations soulevées par certains ,en particulier sur la CCSSB, si l’on veut bien s’en donner la peine toutes les infos sont disponibles entre autre via les blogs, réseaux, videos…mais aussi les sites spécialisés pour savoir ce qu’est une CC ou une CDA
    enfin, pour ma part c’est ce que j’ai essayé de faire pour comprendre
    sauf si l’on considère que les élus doivent faire du porte à porte pour expliquer à chacun individuellement
    Ce que l’on peut bien sur regretter ce sont les délais imposés, mais doit t-on le reprocher à ces nouveaux élus et conseillers communautaires …ou à leurs prédecesseurs qui avaient déjà cet objectif de transformation en ligne de mire, et qui se sont bien courageusement retranchées derriere les élections qui arrivaient pour éluder la question.

    je note d’ailleurs que pour Bandol les conseillers autrefois de la majorité municipale et désormais dans la minorité ont voté pour.
    N’est ce pas un signe positif ?

    ce qui me gène beaucoup plus c’est le non recouvrement du territoire cantonal avec celui de la CCSSB, ce qui renforce ma position de suppression des cantons, lesquels dans la majorité des cas vont doublonner sans cohérence de découpage territorial avec les CC ou CDA
    comme l’évolution est d’attribuer aux CC ou CDA les compétences sociales, logements….à quoi correspond l’utilité du Canton et donc du Département dans son
    acception politique ?

    • Véronique
      24/09/2014 at 9 h 31 min

       » …… quand aux manques d’informations soulevées par certains ,en particulier sur la CCSSB, si l’on veut bien s’en donner la peine toutes les infos sont disponibles entre autre via les blogs, réseaux, vidéos…… » (JP Jambon)

      Monsieur, combien de Bandolais dispose d’Internet (vue la population âgée particulièrement élevée de la commune), d’un compte Facebook, … lisent les blogs, …. depuis quand ces moyens de communications sont-ils devenus des moyens de communication légaux ?

    • muriel anguenot
      24/09/2014 at 10 h 24 min

      « quand aux manques d’informations soulevées par certains ,en particulier sur la CCSSB, si l’on veut bien s’en donner la peine toutes les infos sont disponibles entre autre via les blogs, réseaux, videos…mais aussi les sites spécialisés pour savoir ce qu’est une CC ou une CDA  »
      ha bon ?
      les Élus qui nous représentent servent a quoi ?
      pour les moulins a vents , en 2014 , nous avons déja des éoliennes qui servent a produire de l électricité beaucoup trop chère et qui enlaidissent les paysages , mais au moins , on paye pour quelque chose : ça peut aussi nous éclairer ( lol ).
      je vous rappele que certains ( es ) sont payés pour ça .
      soyons sérieux , on ne peut se gargariser de  » démocratie participative  » pendant toute une campagne , se faire élire , et la jeter a la poubelle une fois élu ( e ) !
      c ‘est une  » escroquerie intellectuelle « en bande organisée , si je puis me permettre cette comparaison humoristique ( oui , ce n ‘est que de l humour … ), et si nous devons nous même chercher les infos , les analyser , se demander et évaluer en prime ( sans avoir tout les éléments ) combien ça risque de nous couter , ça devient carrément burlesque .
      espérons que les élus de la majorité et de l opposition , et les bandolais , pourront bénéficier d un exposé clair sur ce passage en agglomération , pas un bidule lu , un vrai exposé par quelqu’ un qui connait bien son sujet , qui a bénéficié de toutes les informations , et qui sait mettre l accent sur les plus et les moins , de manière vivante et active .
      un récit pré écrit par on ne sait qui et pré digéré par on ne sait quoi , ne me rassurerait pas du tout sur les compétences de la personne qui sera chargée de nous défendre ( oui , c’est nous bandolais qu il faut défendre ) au sein de l’ agglomération Sud Sainte Baume 2015.
      la compréhension , la fermeté , la vision de notre avenir au sein de cette structure , seront le gage d’une capacité a nous y défendre et a nous y intégrer en en tirant des bénéfices , dans l esprit évident également du principe de subsidiarité et dans l accomplissement de nos devoirs communautaires .

  7. jean-paul jambon
    24/09/2014 at 8 h 44 min

    concernant le point 3 relatif au conventionnement avec l’EPF qui me semble aussi important, je ne comprends pas (pour l’instant) cette limitation à l’avenue du 11 novembre, pourquoi pas un conventionnement général pour le territoire communal ?.
    mais peut être est ce la procédure normale
    Rappelons (sauf erreur) que l’EPF (établissement public foncier) est un outil destiné à appuyer la politique de gestion du foncier (acquisition, …) pour le compte des collectivités
    Ce portage par l’EPF qui peut s’inscrire dans la durée évite aux communes de devoir acquérir des parcelles au coup par coup, organiser les « remembrement » de ces parcelles pour réaliser soit des logements soit des zones d’activités … et devoir temporiser et donc immobiliser de la trésorerie .
    C’est d’ailleurs vraisemblablement ce qui devrait se faire sur CCSSB
    De plus en plus ,la plupart des communes d’ailleurs conventionnent ainsi dans le cadre d’une politique volontariste et incitative de l’état pour cette acquisition de foncier.

  8. Atlanmc
    24/09/2014 at 14 h 26 min

    Bonjour,
    Je me permets de m’inviter sur ce blog, que je suis depuis quelques temps maintenant, et d’interroger les fidèles participants et animateurs.
    Quelqu’un, ou quelqu’une, aurait il, ou elle, la gentillesse de nous éclairer sur la 3ème motion concernant « l’approbation du principe de conventionnement à intervenir avec l’EPF PACA sur le site du 11 novembre 1918″
    Je me permets de faire un lien entre cette troisième motion et la 7em page du bulletin septembre octobre 2014 de BANDOL. On parle dans l’article « le développement de BANDOL » de l’avenue du 11 novembre comme axe majeur de la ville et l’on évoque des « opportunités foncieres » permettant la réalisation de logement sociaux, de commerces….
    La mairie dispose t’elle de réserves foncière?
    Par avance, merci de vos bons soins

  9. Cathy
    24/09/2014 at 16 h 30 min

    Oui l’idée serait bonne cette démission car ils ne servent à rien,et nous ont menti ouvertement .
    Mais d’après ce que j’entends. Cette meneuse de l’équipe B, vise plus haut que Bandol, donc comment voulez vous une démission qui l’empêcherait ensuite de se présenter ailleurs. Mais qui n’a pas compris qu’elle se moque de nous. Et crée un climat malsain.
    Pour le reste c’est vrai que j’aimerai bien savoir ce que veut dire Mr Garrido
    Qui est responsable?

    • Véronique
      24/09/2014 at 18 h 49 min

      évidemment, pour viser une autre marche, il faut d’abord virer le Maire en place

  10. Gerard DEMORY
    24/09/2014 at 17 h 09 min

    Monsieur GARRIDO, outre que je ne me sens pas particulièrement essoufflé, je dois vous préciser, que dés la mi juin 2014 j’avais eu plusieurs échanges via internet avec madame la première adjointe, sur la nécessité d’informer le conseil municipal et les bandolais sur ce qui se passait à SSB. S’il était exact qu’à cette date il n’y avait rien de trés concret (les études venaient d’être lancées) il me semblait utile , même si cela faisait « court » , de donner une information. Je constate que dans les trois mois qui se sont par la suite écoulés, rien n’a été dit ou écrit et que tout a été dévoilé au dernier conseil de SSB.
    Faut-il attendre que l’événement se produise pour en parler , ou bien n’a-t-on pas droit à un minimum d’information préalable. C’est tout de même les quinze prochaines années de notre commune et de SSB qui est entrain de s’élaborer.

  11. F Parisi
    25/09/2014 at 7 h 54 min

    Je pense sincèrement que la 1 adjointe est aphone sur la CCSSB.
    Elle est en contradiction avec sa démarche de campagne axée sur la démocratie participative .
    c était du vent , de la poudre aux yeux .
    Posons nous la question sur son silence qui rimerait peut être simplement avec incompétence .
    Une simple apparence.

  12. jean-paul jambon
    25/09/2014 at 9 h 31 min

    la démocratie c’est la liberté d’expression,j’en use et donc je la respecte
    mais en ces moments douloureux pour notre pays peut être devrions nous aussi nous recentrer sur l’essentiel et sur une réalité qui fait que nous sommes dans des démocraties en danger face aux barbares
    peut etre pendant qq temps laisser nos querelles de clocher au fond de nos claviers d’ordinateurs….ne serait ce que par respect pour la mémoire de notre concitoyen lâchement assassiné

    • etienne
      25/09/2014 at 11 h 47 min

      Je partage aussi votre sentiment Mr. Jambon. Ce matin nous sommes tous des Hervé Gourdel.
      Je ne rentrerai pas dans des considérations d »ordre national et international qui ne sont pas l’objet de Bandol Web.
      Juste que François Fillon a bien parlé en disant en substance que dans ce cas là il n’y a plus ni droite, ni gauche, ni centre, mais la République.

  13. muriel anguenot
    25/09/2014 at 10 h 51 min

    d accord avec votre commentaire monsieur Jambon , en espérant qu’il soit entendu et assimilé également par nos ÉLUS ( ES ) .
    ce dont je ne doute pas .

  14. Gérald
    25/09/2014 at 19 h 56 min

    Bonjour,

    Je n’ai pas pour habitude de commenter et profite donc de ce poste qui dérive sur CCSSB car j’ai réagi à la communication d’un poste sur « Bandol pour tous »…et n’ai jamais été publié.
    Je n’ose imaginer une modération ou censure…mais peut-être un oubli.
    Ayant volonté de construire et faire avancer les choses, ci-dessous le lien pour post d’origine et ma réaction.

    http://bandol.over-blog.fr/2014/09/compte-rendu-du-conseil-communautaire-de-la-ccssb-du-15-septembre-2014.html

    Mon post /

    Bonjour,

    Je viens de prendre connaissance de votre résumé du dernier conseil de CCSSB…et du coup j’ai visionné à nouveau l’intégral de la vidéo du dernier conseil communautaire et me suis même permis de relire les commentaires et autres échanges réalisés sur les blogs de Bandol et autres communes avoisinantes concernées.

    Oufff me voilà donc rassuré car j’avais cru après votre lecture qu’il y avait eu une séance bis…

    De fait j’ai beaucoup de mal à comprendre pourquoi un tel résumé sur « Bandol pour tous » !!!
    Si vous souhaitez informer les concitoyens, ayez au moins le respect de tous en restant factuel.
    Je ne peux croire en votre méprise gratuite…à moins qu’il y ai une finalité.
    Comme beaucoup je crois en ce « Bandol pour tous » et force de constater que ce n’est pas avec ce genre de parti pris que vous aiderez à faire avancer les choses.
    Croyez-vous encore à l’incrédulité des gens qui vous entourent ?
    Nous sommes des centaines à avoir visionné la vidéo du dernier conseil communautaire et autant du dernier conseil municipal.
    Beaucoup d’échanges au quotidien entre Bandolais et Bandolaises sur ces sujets de crispation rendus publics lors de réunions qui n’ont de « secrètes » que leur nom ou « une cour et sa reine » s’adonne à de l’information tronquée devant un public déjà voué à La cause.

    Ne vous trompez pas, tous les Bandolais et Bandolaises ne sont pas sourds et aveugles.

    Alors permettez-moi de ne pas adhérer à votre résumé, ni a tout ce qui se passe actuellement car nous avons élu une équipe et pas 2 groupes.
    Une équipe qui œuvre de concert pour faire avancer notre quotidien avec les moyens qui lui sont permis.
    Avoir de l’ambition n’est pas incompatible lorsque les règles sont définies et que chacun œuvre dans son camp au service du « Bandol pour tous ».
    Il arrive un âge ou les rêves de « champion du monde » doivent être remisé au lieu de laisser les envieux alimenter le feu.

    Bandol est une ville de perspectives ou la majorité de Bandolais attend maintenant qu’Ensemble nos élus avancent pour une Vrai Passion pour Bandol.

    Cordialement

    • Jean-Marie Lagnat
      26/09/2014 at 0 h 39 min

      Bandol pour tous est l’ancien blog de François Barois, ancien maire (avant Palix) dont le nouveau Maire, Jean-Paul Joseph, avait pris sa défense publiquement pour expliquer les mensonges sur lesquels avaient été bâti la campagne de 2008 qui avait conduit à sa défaite. Aujourd’hui ce blog passe son temps à « taper » sur Monsieur Joseph.
      C’est bien triste et pitoyable si c’est toujours cet ancien Maire qui est derrière les écrits de ce blog (j’espère qu’il n’est pas l’auteur des torchons qui sont écrits). Si c’est le cas, comme on dit chez nous : Fai de ben a Bertrand , te lo rendrà en cagant.

      Quoi qu’il en soit, si vous voulez laisser un commentaire sur ce blog, vous avez intérêt à être d’accord avec le webmaster et surtout dire que du bien de la 1ère adjointe sinon vous ne serez jamais publié.

      Gérald je suis d’accord avec vous. Sur « Bandol pour tous », la lecture qui est faîte du dernier conseil de la CCSSB n’est pas du tout en rapport avec la réalité. Il en est de même pour les interprétations de nos conseils municipaux. Heureusement que les bandolais ne sont pas des débiles mentaux et qu’ils ont compris parfaitement ce qu’il se passe aussi bien de la CCSSB que dans notre commune, où une équipe B se démène pour déstabiliser le Maire et prendre le pouvoir pour assouvir des ambitions personnelles au détriment des bandolais.

    • Brigitte
      26/09/2014 at 10 h 13 min

      Faim de renommée et d’honneur, non les bandolais ne sont ni aveugles ni sourds. l’essentiel c’est quoi ? Nous…non ! utopie. Les beaux discours de campagne qui d’ailleurs étaient la plupart du temps vide de sens, mais…toujours avec le sourire. Certains y ont cru…mais à quoi, en fait…au vide ? Pas tout perdu de nombreux articles de presse. Les bandolais attendent autre chose.

  15. damien
    26/09/2014 at 10 h 49 min

    Les bandolais attendent autre chose.mais ont tout de même voter pour eux et pour elle.donc qu’ils ne se plaignent pas.Nous savions tous la fausseté de ces propos vide.enrobé d’un faux beau sourire et de bonnes poignées de mains tout aussi hypocrite.
    Maintenant nous en payons le résultat.elle vous a.elle nous a manipuler,et continue dans ce sens a se taire.
    Mr joseph est tout autrement.heureusement

  16. etienne
    26/09/2014 at 21 h 37 min

    Entre un convoyage d’un bateau entre Porquerolles et Bandol, risquant d’essuyer des essais militaires de tir de missiles devant Cepet, les autorités militaires vers 14h30 m’ont ordonné de faire cap au sud, d’urgence à 10 mille nautique au large, (Vous n’êtes pas obligé de me croire, mais c’est vrai) j’ai trouvé le temps de boire l’apéro chez Poupoune avec des pot (merci Renè) et voyant de la lumière au-dessus du centre culturel, d’arriver à 17 h pétante au CM. Pour la première fois de ma vie. Et probablement la dernière.
    Il fait chaud, on est debout, il n’y a rien à boire et on n’a pas le droit de fumer. L’ambiance est éléctrique. Pas vraiment cosy. Je veux dire , pas comme pendant la campagne électorale, ou les permanences vous acceuillez à bras ouvert, sourire, charcuterie et coupette de champagne garantie …
    C’est encore un intermède pour laisser le temps à Mr. Garrido de nous répondre.

    Il est essoufflé le notaire ? ou on lui a coupé le souffle ?

    Je vais parler comme Vivianne : LAMENTABLE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Premier commentaire à chaud, avant d’avoir l’intégralité de la video de Mr. Lerat: la première adjointe aime laver son linge sale en public et me parait avoir atteint son seuil de compétence (lire l’excellent ouvrage de Laurence-J. Peter et Raymond Hull ,Le principe de Peter : ou pourquoi tout va toujours mal ?)

    « Le principe de Peter plonge tout lecteur dans l’émerveillement, en lui faisant découvrir qu’un patron, un chef de service peuvent être moins compétents qu’il ne le suppose et que, malgré cette incompétence, ils ont pu s’élever très haut dans l’échelle sociale. »

    8€50 chez Amazone, vous allez vous régaler.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.