Suite du dossier de reconnaissance de l’état de catastrophes naturelles

Share

Des nouvelles sur le site de la mairie.

Capture

 

« La commune de Bandol a déposé le dossier de demande de reconnaissance de l’état de catastrophes naturelles en date du 3.10.2014 en Préfecture du Var. A ce jour, ce dossier a été transmis après avis par la Préfecture du Var au Ministère de l’Intérieur pour examen par une commission interministérielle chargée de reconnaître ou non l’état de catastrophe naturelle.

Ainsi, par arrêté interministériel du 4 novembre 2014 publié au journal officiel n° 0258 du 7 novembre 2014, seules les communes de la Cadière d’Azur, d’Ollioules et du Pradet ont pour l’instant été reconnues pour les inondations et coulées de boues qui ont touché ces communes lors des intempéries du 19 septembre 2014, ce qui ne signifie pas que la commune de Bandol ne sera pas reconnue.

En effet, nous restons toujours dans l’attente de la décision qui sera prise prochainement lors de l’examen de notre demande de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle par la Commission Interministérielle. Une fois la publication de l’arrêté au Journal Officiel, nous ne manquerons pas d’informer les administrés dans les plus brefs délais en le diffusant sur le site officiel de la Mairie de Bandol ainsi que par voie de presse. »

Share

  3 comments for “Suite du dossier de reconnaissance de l’état de catastrophes naturelles

  1. ricciardo
    02/12/2014 at 11 h 12 min

    Bonjour à tous,
    je reviens concernant cette affaire de catastrophe naturel du 19 septembre car à ce jour je vois rien sur le site.
    Catastrophe naturelle ou pas?

  2. ricciardo
    02/12/2014 at 17 h 47 min

    Oui jusque là tout va bien sauf que dans l’article
    il est noté en date du 13 novembre de tête
    « Cela ne signifie pas que Bandol ne sera pas reconnue …..Ns restons toujours en attente de la décision ……. »
    Ns sommes le 02 décembre 2014 catastrophe ou pas.
    Merci

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.