« Verbatim » intervention de Jean Paul JOSEPH lors du conseil municipal du 26 09 2014

Share

Vous trouverez ci dessous l’intervention de Jean Paul JOSEPH lors du conseil municipal du 26 septembre 2014

Je souhaiterais en préambule prendre acte de la déclaration de Mme Quilici qui date du vendredi 19 septembre 16h14. Mail adressé au 11 membres de « mon groupe ».
Vous avez eu la manière totalement déplacée d’envoyer cette déclaration, à moi-même et aux membres de ceux que vous nommez « mon » groupe (par opposition à « votre » groupe, tout un symbole déjà !) le jour même où notre commune a été frappée par les intempéries ! La politique passe avant tout pour vous visiblement !

Désolé, je ne vous ai pas répondu ce vendredi 19 septembre, … j’étais sur le terrain, occupé à faire face aux situations parfois extrêmes qu’ont connues nos concitoyens, je gérais les urgences créées par la tempête de grêlons pendant que vous … étiez assise derrière votre ordinateur à peaufiner votre déclaration politicienne … un monde nous sépare Mme Quilici …!

Je m’en suis aperçu très vite.

Dès le lendemain des élections … vous étiez entrain de prévoir le « coup d’après », les élections au conseil général (qui auront lieu je le rappelle en 2015) alors que l’urgence était de répondre aux enjeux de Bandol.
Vous étiez concentrée sur vos manœuvres politiciennes, sur votre carrière, alors que je vous demandais de travailler sur les dossiers de la ville …

Oui il y a eu rupture de confiance !
Notre vingtaine de réunions de groupe, visant à créer une ambiance et un travail d’équipe, durant lesquelles je vous ai demandé de produire le travail pour lequel une première adjointe a été désignée n’ont porté aucun fruit !
Mes explications sur cette rupture de confiance ont été régulières, argumentées et n’ont jamais rencontré de votre part qu’une forme de non recevoir agrémentée d’un dénigrement systématique de mon action, y compris et notamment auprès de mes proches !

Oui il y a eu rupture de confiance !
Nous sommes arrivés au coude à coude au 1er tour des élections municipales. Vous ai-je trahie ? Non.
– Vous deviez être vice-présidente de Sud-Sainte-Beaume (votre proximité avec le président explique pourquoi cela vous tenait tant à cœur). Vous l’êtes.
– Nous devions avoir un groupe majoritaire composé à parts égales. Vous avez 12 élus, j’en ai 11, moi compris.
– Quelques jours seulement après notre élection, j’apprenais … par la presse ! que vous alliez vous présenter aux élections cantonales avec le maire de Sanary … cela sans aucune concertation avec moi ! Oui, on peut parler de rupture de confiance !
– Vous avez voulu imposer un administrateur à la Sogeba uniquement sur des critères de proximité avec cette personne. J’ai choisi des candidats sur leurs compétences.
– Un de vos proches a tenu des propos inacceptables lors du dernier conseil municipal.
– Vous voulez cette semaine m’imposer une convention qui met Bandol à la merci du bon vouloir de la CCIV. Je souhaite que Bandol garde la maîtrise de son territoire et de ses ressources.
– Vous organisez des réunions régulières avec vos proches, avec pour seul objectif de m’attaquer de manière infâmante, non digne d’une élue de la République.
Oui, il y a rupture de confiance !

Madame, je saurai tirer toutes les conséquences de vos déclarations et de vos actes.
Pour ma part, en toute bonne foi je suis animé par le seul désir d’œuvrer pour Bandol. Pouvez-vous en dire autant Madame Quilici?

Share

  1 comment for “« Verbatim » intervention de Jean Paul JOSEPH lors du conseil municipal du 26 09 2014

  1. SIMON
    28/09/2014 at 9 h 46 min

    Bravo Mr Le Maire vous avez tout mon soutien, même si au départ je n’ai donné mon vote pour vous.
    Ce qui me gène, ce qui me choque c’est l’intervention de votre première adjointe, je trouve cela choquant cette agressivité, cette prétention, cette arrogance.
    Vous avez raison de démonter cette personne par courrier ,je vous souhaite tous mes voeux de réussite pour Bandol, mais surtout battez vous ne nous mettez pas cette équipe de revanchard,de prétentieux à la manette.
    IL vaudrait mieux entamer une cassure, et revoter ,au moins vous êtes certains d’être élu à nouveau.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.